Soirée-concert avec les duos "Picon mon amour" et "Hyperculte"

› Le 01/08/2019 à Vernoux en Vivarais
Au programme : le duo "Picon mon amour" (chansons théâtralisées) dès 19h30, et le duo "Hyperculte" (trans-pop sauvage) à partir de 22h.
Buvette et petite restauration sur place.

Ce concert est proposé en prolongement du "Marché de créateurs des Culotté(e)s" (6ème édition) qui se déroule de 10h à 21h sur la Place Beauregard à Vernoux-en-Vivarais.

Le duo " Picon mon amour" propose un répertoire de chansons théâtralisées, dans lequel se mélangent des reprises de chansons populaires et de musiques du monde, mais aussi des improvisations et des compositions personnelles osées, rigolotes, tendancieuses et revendicatives. Laurène, au chant et à l’accordéon, tient sa position d’un franc-parler moqueur... pendant que Jojo, à la multi-basse et à la batterie à pédales, tente de lui voler la vedette par sa spontanéité burlesque. D’harmonies vocales en mélodies exotiques, ce couple déjanté étanche notre soif musicale et fait swinguer nos zygomatiques avec humour et ivresse !

Le duo "Hyperculte", suisse et sauvage, est un duo batterie-contrebasse. Un bon début pour jouer du jazz, ça... sauf que les deux Helvètes n’en jouent pas ! Ils proposent plutôt de la musique "d’après l’apocalypse" : c’est la fin du monde, reste à danser sur les décombres en réinventant une musique tribale, voire mystique, ramenée à l’essentiel. Une batterie et une contrebasse pour se souvenir de la techno, de la house, du post-punk, du krautrock et de l’oubli de soi dans la transe. Deux voix (celle du contrebassiste Vincent Bertholet et celle de la batteuse Simone Aubert) pour asséner des textes comme des appels à l’insurrection. Leurs musiques évoquent les groupes "Can" (le rythme répétitif) ou "Stereolab" (le chant), mais avec une tension élastique et des tourneries instrumentales qui n’appartiennent qu’à eux.