Conférence gesticulée : Le retour des communs

› Le 16/11/2019 à Prunet
Après Rurals ou La Convergence des Rustres, une histoire de ploucs dans la lutte des classes, l’épisode 2 nous plonge dans ce qui s’annonce être « l’alternative à l’État et au Marché » : les « communs ». Rien que ça !

On a tant crié sur tous les toits la chute du communisme, v’la ti pas que les « biens communs », « communs », « communaux » et autres initiatives écolo-solidaires font un retour remarqué sur le scène économique, politique et médiatique dans le sillon de « l’internet en open source collaboratif 2.0 ». Des « rotys » des landes bretonnes à l’extension généralisée des « enclosures », du « Super U » du coin au « G.A.S.E du Pot Commun » genre de « Biocoop » autogérée, Rurals 2 raconte une autre histoire de l’économie de marché, de l’accumulation primitive du capital et de la « résilience » d’un capitalisme qui ne cessent de se réinventer en récupérant tout ce qui le critique. Rurals 2 brosse avec un humour décapant et sans concession le portrait d’une « ruralité pleine d’atouts, positive, dynamique, innovante, Macron-compatible, tendance initiative responsable des acteurs locaux au service de l’attractivité des territoires ».



En d’autres termes, les « communs » ne sont-ils pas eux aussi traversés par la lutte des classes ? « L’alternative à l’État et au Marché » sous-entend elle que le retour des communs – 3ème voie réservée à certains – laisserait le capitalisme-triomphant à d’autres ?N’y aurait-il pas de l’eau dans le gaz : Ces communs annoncent-t-ils enfin le déclin du capitalisme ou, une fois de plus, les conditions de son renouvellement ? Ou bien définitivement, n’y aurait-il qu’une seule alternative : Nos adieux au capitalisme ?

Écriture, Mise en scène et Jeu Hervé Chaplais • Production L’Engrenage