Exposition "Mémoire(s) de guerre d'une préfecture"

› Le 17/05/2018 à Privas
En lien avec l’exposition «De guerre en guerre», il s’agit d’impliquer une classe d’élèves germanistes et non-germanistes qui travaille en partenariat avec des élèves allemands sur la thématique des lieux de mémoire et la représentation de la mémoire.

À Privas, la mémoire de la 2nde Guerre mondiale est inscrite dans l’environnement proche des élèves.
La matérialisation de ces lieux de mémoire se fait sous la forme de stèles ou de plaques commémoratives qui restent vides de sens si les élèves ne les mettent pas en relation avec une histoire nationale et européenne. Par exemple, si la Shoah est pensée dans les sphères dirigeantes nazies à Berlin, ses effets sont aussi visibles à Privas sous la forme d’une stèle. Comment aujourd’hui dans la capitale allemande, la mémoire des victimes, des bourreaux et des résistants au nazisme est-elle inscrite dans la topographie de la ville ? L’organisation d’un voyage à Berlin a permis de diversifier les points de vue des élèves qui ont cherché ensemble des réponses et produit des contenus pour l’exposition.