Veill'ay: racontes-moi le compagnonnage, imaginons le travail et l’énergie bois de demain

› Le 20/09/2019 à Lalouvesc
Guillaume a reprit l’entreprise familiale et oeuvre avec les compagnons des devoirs. Aujourd’hui il recycle les copeaux et poussières de bois pour fabriquer des palets circulaires brûlés dans la chaudière bois avec des bois de récupération.

Etre compagnon des devoirs : pour le devenir il faut l faut être âgé d’au moins 18 ans et de 40 ans maximum, pratiquer ou se former à un des métiers reconnus par l’Union Compagnonnique. Il n’est pas demandé d’examen ou de passer des tests pour postuler mais il est indispensable d’avoir la volonté de vouloir se perfectionner dans sa profession ainsi que d’adhérer aux principes compagnonniques. (Perfectionnement, respect, passion). Cette conférence se fera également en présence de Jean-Christophe Vernay, compagnon des devoirs lui aussi.

Cela fait 4 générations que la Famille Besset travaille le bois. Le travail du bois, par exemple le sciage, le plaquage, le rabotage, le ponçage, etc. génèrent de très grandes quantités de sciure de bois et de poussière de ponçage. La poussière aérienne et les particules fines peuvent nuire à la santé et doivent être collectées avant qu'elles n'atteignent la zone respiratoire. Des sources typiques dans l'industrie du bois sont la poussière issue de la découpe, du meulage et du ponçage. Un système basé sur un collecteur de poussière, la filtration, un bras d'aspiration, des tuyaux/conduits, des ventilateurs, … permet de recycler les déchets de bois, ce qui représente une valeur économique très appréciable (environ 20% de l’énergie bois de l’entreprises). Lorsqu'ils sont transformés en palets de copeaux compactés, les déchets peuvent être utilisés pour produire de l’énergie.
Les bois récupérés sur les chantiers sont eux aussi brûlés. L’entreprise répond aux normes européennes.