Journées du Patrimoine : Château du Bruget

› Le 21/09/2019 à Jaujac
• Visite libre des abords du château.
• Visite guidée de l’intérieur. Départs toutes les ½ heures. Durée : 30 min.
15 personnes par visite.

Le Bruget est une maison entretenue par des familles éprises de vieilles pierres qui s'efforcent de le sauvegarder pour leur plaisir et le votre. Cette bâtisse a fini d'être construite à la fin du XVIémé siécle. Elle fut inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1954 pour préserver en particulier de beaux éléments architecturaux comme ses cinq cheminées monumentales et la voûte torique couronnant l'escalier à vis.

Des places de parkings sont mises gracieusement à disposition mais , si le temps le permet, monter à pied à partir du village de Jaujac est un plaisir ( 1 km par le chemin balisé le plus court voir le plan des chemins pédestres ). Attention : le plan fourni par le ministère de la culture est erroné, il vous amènera à 2 km du site.

Vous pouvez aussi avoir des détails sur la visite qui sera proposée en consultant le site internet de présentation du Château du Bruget.

Nous sommes désolés mais les étages supérieurs sont desservis par un escalier à vis impraticable de façon autonome par un handicapé moteur. Si une assistance est nécessaire, n'hésitez pas à solliciter les guides ou d'autres visiteurs.

Il sera interdit de fumer pendant la visite.

Le château appartient à la même famille depuis deux générations. Le château actuel aurait été construit par la famille de La Tour de Beins au xviie siècle, sur des restes plus anciens. Puis il passa aux de Launay.
Emmanuel de Launay, le fameux comte d’Antraigues, le vendit en 1780 à un avocat de Jaujac, Aimé Monteil. Bien national à la Révolution, il fut transformé en ferme et sauvé de la ruine dans les années trente par Georges Balaÿ et ses deux soeurs. Il a fait l’objet de restaurations à cette époque : consolidation de la façade, réfection de fenêtres, remontage de la grande cheminée. Le château occupe une position dominante à flanc de montagne au-dessus de la vallée. Son plan de masse est identique à celui du château de Hautségur (situé dans la commune voisine de Meyras) : un rectangle, flanqué de deux tours au nord et, au sud, d’une tour ronde engagée dans la façade renfermant l’escalier. Cette tour serait peut-être plus ancienne que la façade sud et daterait du xive siècle, comme la façade ouest et la tour d’angle nord-ouest. La façade sud orientée vers la vallée est percée de plusieurs fenêtres rectangulaires et de meurtrières. Une pierre gravée d’armoiries a été trouvée en 1985 au-dessus de la porte d’entrée ; il s’agirait des armes de la famille de La Tour de Beins. De nombreux signes maçonniques sont dispersés dans le bâtiment. (texte Bernard De Brion)